💥MACRON ACCÉLÈRE LA DESTRUCTION DE L’ÉTAT

Vendredi 7 mai 2021 — Dernier ajout samedi 8 mai 2021

François Asselineau ✔ @UPR_Asselineau

[1] Après les annonces démagogiques de la suppression de l’ÉNA, puis des inspections générales des finances, des affaires sociales et de l’administration, Castex annonce celle du corps des préfets et sous-préfets

https://www.lemonde.fr/politique/article/2021/05/07/apres-les-inspections-generales-le-corps-des-prefets-devrait-disparaitre_6079541_823448.html

[2] ⚠️ Ce serait bien à tort qu’il faudrait se réjouir de telles décisions prises au bulldozer et qui consistent à mettre à bas des structures pluri-séculaires qui ont assuré la colonne vertébrale et le bon fonctionnement de l’État.

Car une question vient aussitôt à l’esprit.

[3] Cette question est : par quoi va-t-on les remplacer ?

▪️Supprimer l’ÉNA ?

Cela risque de conduire à un accès aux fonctions publiques sans concours anonymes mais avec des « discriminations positives ».

Ce serait la porte ouverte au favoritisme, au racialisme et aux communautarismes.

[4] ▪️Supprimer l’Inspection générale des finances ?

Mais comment le ministère des finances va-t-il désormais inspecter ses propres services extérieurs (perceptions, impôts, douanes…) ?

Comment les ministres (finances, budget, industrie, etc) vont-ils réfléchir à des réformes ?

[5] La réponse est déjà trouvée : pour vérifier le bon fonctionnement des politiques publiques et les optimiser, les ministres sans Inspections n’auront pas d’autre choix que de payer à prix d’or des cabinets d’audit privés presque tous 🇺🇸 !

Avec toujours les mêmes recettes à la clé

[6] Ces recettes sont toujours les mêmes :

  • ringardiser le concept de service public
  • rechercher la rentabilité à outrance
  • réduire drastiquement tous les budgets
  • tailler dans les effectifs
  • désengager l’État impartial
  • tout brader à quelques grands investisseurs privés

[7] ▪️Supprimer l’Inspection générale des Affaires sociales ?

Mêmes remarques que supra, appliquées à la sphère sociale.

C’est la porte ouverte à l’accélération du démembrement des hôpitaux, à la privatisation du système des retraites, etc. sous la houlette des cabinets d’audit 🇺🇸

[8] ▪️Supprimer l’Inspection générale de l’administration ?

C’est la petite inspection du ministère de l’intérieur, chargée notamment de surveiller le bon fonctionnement du maillage territorial des préfets et sous-préfets.

Sa suppression va de pair avec la destruction de ce réseau.

[9] ▪️Supprimer le corps des préfets et sous-préfets ?

Faite par provocation au lendemain de la commémoration de Napoléon qui a créé les préfets, cette annonce très inquiétante vise à affaiblir tragiquement l’État face aux élus locaux et de nommer des hommes de main du pouvoir.

[10] ▪️Conclusion

Qu’il faille réformer la haute administration, quoi de plus normal ?

C’est ce qui se produit naturellement depuis tout temps.

Mais il s’agit là de tout autre chose.

Toutes ces décisions sont délirantes, par leur précipitation et par leur manque de justification.

[11] Ces décisions surfent démagogiquement sur un sentiment anti-énarque constamment et fallacieusement entretenu par les médias dans la population.

Je renvoie ici à mon analyse sur la façon dont l’ÉNA sert de commode bouc-émissaire à la colère des Français

https://www.upr.fr/faq/rumeurs-ou-malveillances-a-lencontre-de-lupr/la-situation-dans-laquelle-est-plongee-la-france-est-elle-de-la-faute-des-enarques/

[12] Mais ces décisions n’ont pas qu’une visée électoraliste (qui reste d’ailleurs à démontrer). ⤵️

Leur véritable objectif est :

▪️de cacher aux Français les véritables raisons de l’effondrement de 🇫🇷 (ceux qui attaquent les énarques ne disent jamais rien contre les eurocrates)

[13] ▪️d’accélérer dans la population la perte de tous les repères rassurants de l’identité française, afin d’y développer des sentiments de désespoir, de résignation, de défaitisme.

La soudaine suppression des préfets va de pair avec les attaques incessantes contre Napoléon.

[14 et FIN]

Après la suppression des préfets, pourquoi pas celle des ambassadeurs, recteurs, magistrats et généraux ?

Pourquoi conserver des ministres et parlementaires nationaux ?

🚨 Le but ultime de l’européisme se profile dans toute son horreur : celui de LA FIN DE LA FRANCE.