🔌 OFFENSIVE MAJEURE 🇪🇺+🇩🇪 POUR DÉTRUIRE EDF ET L’EXCELLENCE 🇫🇷

Dimanche 9 mai 2021

François Asselineau ✔ @UPR_Asselineau

[1] L’une des plus grandes réussites de la France d’après-guerre a été la création d’un pôle énergétique nationalisé avec EDF-GDF.

EDF était devenu un des n°1 mondiaux et suscitait l’admiration et l’envie universelles.

[2] La puissance combinée d’EDF et d’un État "gaullien", bien géré dans l’intérêt à long terme des Français, donna naissance

▪️au programme d’équipement électronucléaire le plus complet du monde

▪️et à une industrie nucléaire qui se hissa au 1er rang mondial, à égalité avec les 🇺🇸

[3] Cette exceptionnelle réussite a fait l’objet d’attaques concertées depuis plusieurs décennies, notamment sous la pression du lobby antinucléaire et plus encore des traités 🇪🇺.

Sous couvert de "construction 🇪🇺", la France a été sommée de commencer à démanteler son n°1 mondial !

[4] Par lâcheté politique, aveuglement idéologique et crétinerie pure et simple, les dirigeants français à partir de Mitterrand ont donc accepté ce qu’aucun autre dirigeant au monde n’aurait accepté : saborder sciemment son pôle d’excellence pour ne pas passer pour un "mauvais 🇪🇺"

[5] Depuis le traité de Maastricht 1992, la France a donc accepté que ses grands services publics (EDF GDF PTT SNCF..) soient soumis aux principes de mise en concurrence, de privatisation rampante, de démantèlements en sous-entités dont les seules rentables seraient privatisées.

[6] Depuis que 🇫🇷 a commencé à appliquer les injonctions 🇪🇺 sur ses services publics, tous les Français ont pu constater année après année le résultat : hausse des tarifs, dégradation du service.

⚠️ Comme l’enseigne l’Évangile selon Saint Matthieu, « on juge un arbre à ses fruits » !

[7] Depuis quelques mois, les attaques se focalisent pour accélérer la destruction d’EDF, sans que Macron bien sûr n’y mette le holà.

Je renvoie ici à l’analyse récente de Patrice Cali, responsable national de l’UPR pour les services publics.

https://www.upr.fr/actualite/lincroyable-histoire-de-larenh-liee-au-demantelement-du-service-public-dedf/

[8] On en arrive maintenant à une situation de crise dont les grands médias cachent la gravité à l’opinion publique.

La France est prise en tenaille entre :

- 🇪🇺, qui exige le démantèlement d’EDF (cf.notre dossier), contre lequel l’actuel PDG d’#EDF se bat vaillamment pied à pied.

[9] - 🇩🇪 qui refuse que l’énergie nucléaire soit classée par 🇪🇺 dans la catégorie « énergie verte » comme le réclame la France.

De l’issue de ce énième conflit 🇩🇪 🇫🇷 dépend en partie l’avenir de l’industrie nucléaire française.

L’enjeu est énorme.

[10] La position de la France est pourtant parfaitement justifiée.

Car même si cela met en porte-à-faux les écologistes, il est irréfutable que l’énergie nucléaire, même si elle n’est pas sans risques, est de très loin la plus propre en termes d’émissions de gaz à effet de serre.

[11] CONCLUSION

L’enjeu des négociations en cours est capital pour tout le secteur électrique français.

Si l’UPR était au pouvoir, nous cesserions immédiatement toute négociation avec Bruxelles en indiquant qu’en attendant notre sortie de 🇪🇺, la 🇫🇷 gérera EDF comme elle l’entend.