⚠️MACRON LÂCHE-T-IL LA CORSE ?

Mercredi 23 mars 2022

François Asselineau @UPR_Asselineau

L’assassinat de Colonna par un codétenu est un drame humain et une faute grave du système pénitentiaire.

Mais Macron ne peut tolérer que la "Collectivité de Corse" mette en berne son drapeau pour la mort de cet assassin d’un préfet de la République.

Le communiqué de la "Collectivité de Corse" en rajoute dans la provocation en évoquant la « tristesse collective de notre peuple ». Cette allusion à un « peuple corse » est contraire à la Constitution, comme l’a tranché le Conseil constitutionnel le 9 mai 1991