🇪🇺🤣 LE COMBLE DU COMBLE !

Dimanche 10 avril 2022

François Asselineau @UPR_Asselineau

Comme on le sait, la Commission Européenne🇪🇺, Macron et les européistes de toute obédience se donnent des airs résolus et futuristes en claironnant qu’ils ont pour objectif "l’autonomie stratégique" et la "souveraineté numérique européenne".

Seulement voilà. ⚠️La Commission Européenne🇪🇺 vient d’attribuer (provisoirement dit-elle) un contrat géant de 1,2 Mds€ - pour la gestion de services transeuropéens de télécommunications hautement confidentielles entre administrations (TESTA) - à l’entreprise HORS UE British Telecom🇬🇧 (BT).

Cette décision met en rage tous les naïfs qui croyaient vraiment que le Royaume Uni🇬🇧 serait pénalisé par le Brexit.

Ils découvrent au contraire qu’un pays peut très bien quitter l’UE et voir ses entreprises engranger des milliards d’euros en marchés publics européens🇪🇺.

La solidarité européenne🇪🇺 est une blague.

⚠️Cette décision sème aussi la panique chez ceux qui croyaient au bobard « d’autonomie stratégique européenne🇪🇺 ».

Les antécédents des britaniques🇬🇧 en matière d’espionnage, surveillance et perfidie sont innombrables et il est délirant de leur confier la gestion de données intergouvernementales sensibles.

⚠️Parmi les exemples connus d’espionnage britannique au profit des Américains, le Royaume Uni🇬🇧 participe au réseau États-Unis🇺🇸 Echelon, qui surveille et intercepte le trafic mondial de données, y compris politiques, que ce soit les transmissions par satellite, câbles sous-marins ou lignes téléphoniques.

⚠️Autre exemple : la Cour européenne des Droits de l’Homme (CEDH) a déclaré en 2018 que le gouvernement britanique🇬🇧 :

▪️a violé le droit à la vie privée dans son programme de surveillance de masse

▪️a « partagé illégalement des données avec des partenaires mondiaux » (comprendre : les Etats-Unis🇺🇸)

⚠️ Certains font remarquer que le milliardaire Patrick Drahi, qui est récemment passé de 12 à 18% du capital de British Telecom, pourrait avoir « joué de son influence » dans l’attribution de ce marché par la Commission Européenne🇪🇺, où sévissent tous les lobbys…

Et comme Patrick Drahi possède, via sa holding Altice media, tout ou partie de BFM-TV, BFM Business, BFM Paris, Lyon, Grand Lille,etc, 01tv, RMC et Groupe L’Express, il est douteux que ces médias n’expliquent que Macron se moque du monde en parlant de « souveraineté numérique européenne🇪🇺 ».