CE TITRE EST UN AVEU

Jeudi 14 avril 2022

François Asselineau @UPR_Asselineau

[1] C’est justement parce que Orban « poursuit son combat contre l’🇪🇺 » qu’il a obtenu un raz-de-marée électoral.

Cet article est fascinant par l’inversion systématique de la réalité et du sens des mots.

[2] Je rappelle que Von der Leyen, présidente de la Commission Européenne🇪🇺 :

▪️n’a été élue à ce poste par personne

▪️est mêlée à des affaires de corruption, aussi bien quand elle était ministre allemande🇩🇪 de la Défense que maintenant

▪️bafoue des pans entiers des traités européens🇪🇺 et du droit international.

[3] Malgré ce palmarès honteux, qui aurait justifié qu’elle soit chassée de son poste dans n’importe quelle démocratie, Von der Leyen se permet d’attaquer la Hongrie et de menacer de lui suspendre les subventions dites « européennes », au motif que :

[4] 1️⃣la Hongrie aurait un système judiciaire non conforme au droit européen

⚠️Mais lorsque von der Leyen interdit RT dans toute l’ Union Européenne🇪🇺 ou achète pour 1,5 Mrd € d’armes à donner à l’Ukraine, alors que les traités européens🇪🇺 ne lui donnent en aucun cas ces pouvoirs, est-ce conforme au droit ?

[5] 2️⃣ la Hongrie souffrirait d’un déséquilibre des pouvoirs en faveur de l’exécutif

⚠️Mais lorsque von der Leyen décide, seule, que la Commission Européenne🇪🇺 va « échanger » les données numériques personnelles des peuples d’Europe avec les États-Unis🇺🇸, y a-t-il un « équilibre des pouvoirs » dans l’Union Européenne🇪🇺 ?

[6] 3️⃣ la Hongrie souffrirait aussi de l’attribution frauduleuse de marchés publics

⚠️Quel culot !

Von der Leyen a décidé d’acheter 5 milliards de doses d’injections ARNm dans l’opacité complète et en empêchant les parlementaires de même connaître le contenu des contrats !

[7] 4️⃣la Hongrie pratiquerait une lutte insuffisante contre la corruption

⚠️Cette accusation est une sinistre blague venant de Von der Leyen, réputée pour être corrompue jusqu’à l’os, et compte tenu de la corruption dans les pays de l’est et du sud de l’Union Européenne🇪🇺, sans oublier le régime Macron

[8] CONCLUSION

Dans l’univers orwellien de l’Union Européenne🇪🇺

⚠️une femme élue par personne, corrompue jusqu’à l’os, piétinant le droit, se permet de sévir et de dénoncer - comme « populiste » et non démocrate - un Premier ministre réélu après un raz-de-marée électoral de 55% de sa population.