COUVERTURE MÉDIAS 🇫🇷 ET 🇬🇧

Samedi 16 avril 2022

François Asselineau @UPR_Asselineau

🇫🇷FRANCE INFO (5/3/22)

« Guerre en Ukraine:la Russie s’isole du monde »

🇬🇧THE ECONOMIST (16/4/22)

"Pourquoi une si grande partie du monde ne se dresse pas contre la Russie ?

L’hypocrisie et l’égoïsme de l’Occident n’y incitent pas"

https://t.co/j7mMeHi5eJ

Cette petite comparaison fait ressortir l’un des plus gros problèmes de la France.

⚠️ À savoir que les médias britanniques, malgré tous leurs défauts, sont généralement plus professionnels et présentent des points de vue plus diversifiés et plus objectifs que les médias français.

Aujourd’hui, c’est encore une gageure de trouver un média français grand public qui ose dire la vérité

À savoir que c’est l’Occident qui est isolé face à la Russie, comme je l’ai exposé dans ma vidéo du 23 mars et comme le reconnaît aujourd’hui The Economist

Cet unanimisme des grands médias français, qui s’accompagne d’une censure quasi-totale des opinions frontalement opposées, se retrouve sur d’innombrables sujets.

⚠️À commencer par tout ce qui concerne

▪️nos liens avec les États-Unis

▪️notre appartenance à l’Union Européenne🇪🇺, à l’€ et à l’Otan.

Il ne faut pas oublier que, lors de la campagne référendaire sur le Brexit :

▪️certes les européistes usaient de leur technique favorite : terroriser les électeurs en leur promettant l’Apocalypse

▪️mais plusieurs très grands médias britaniques🇬🇧 ont néanmoins fait campagne POUR le Brexit.

Lors des referendums 1992(Maastricht) et 2005(Constitution européenne)

TOUS les grands medias (TV, radios, journaux, magazines)

+ TOUS les éditorialistes

- ont appelé à voter Oui

- ont diabolisé le vote Non

⚠️Le livre de S.Halimi le rappelle : https://t.co/BUIpvU9qfE

🧐 Loin d’être une démocratie où l’on peut débattre sans tabou de tous les sujets sur la vie et le futur de la nation -comme c’est le cas en Scandinavie-, la France est une démocratie de faux-semblants où l’on ne peut exprimer son avis que dans un périmètre idéologique restreint.

Ainsi, si l’on veut avoir un accès régulier aux grands médias en France, IL FAUT IMPÉRATIVEMENT se déclarer « pour l’Europe ».

On peut critiquer l’UE.

MAIS à la condition de se récrier qu’il est « hors de question de sortir de l’UE et de l’euro ».

Sinon, blacklisting médiatique immédiat