🟥 💊 1er ANNIVERSAIRE D’UNE ESCROQUERIE

Samedi 22 mai 2021

François Asselineau ✔ @UPR_Asselineau

[1]

22 mai 2020 : il y a exactement un an, la revue médicale 🇬🇧 The Lancet publiait une étude sur l’hydroxychloroquine comme traitement anti-covid, agrégeant prétendument les résultats de 671 hôpitaux des 5 continents.

https://www.upr.fr/actualite/tolle-mondial-du-monde-scientifique-contre-letude-publiee-par-the-lancet-contre-lhydroxychloroquine/

[2] 5 jours après, le 27 mai 2020, le gouvernement français interdisait l’usage de l’#hydroxychloroquine contre la Covid19, tandis que les médias français se déchaînaient contre le Professeur @raoult_didier, et lui seul, implicitement accusé d’être un charlatan sinon un criminel.

[3] Mais le lendemain, 28 mai 2020, 119 scientifiques et professeurs de médecine de 26 pays du monde, publiaient une « lettre ouverte » au Lancet et aux auteurs de cette étude (Mehra et alii) pour dénoncer 10 points essentiels de méthodologie et d’éthique et exiger des explications

[4] Suite à cette « lettre ouverte » et au refus des auteurs de fournir les explications nécessaires, la communauté scientifique mondiale découvrait que l’étude de 10 pages publiée par le Lancet n’était en fait qu’une immense supercherie.

Le Lancet dut piteusement retirer son étude

[5] Cet immense scandale apportait au monde entier une preuve indéniable des conflits d’intérêts et de la #corruption qui entourent certaines publications scientifiques prétendument « à comité de lecture » et, plus largement, l’univers de "#BigPharma".

[6] Quoique énorme, le scandale fut néanmoins rapidement étouffé. Aucune excuse ne fut présentée à @raoult_didier.

Aucune conséquence concrète n’en fut tirée.

Au point que l’interdiction de l’hydroxychloroquine fondée sur cette escroquerie est toujours en vigueur en France !

[7] Cette interdiction prise par @olivierveran, et toujours en vigueur malgré la supercherie, est d’autant plus scandaleuse que plusieurs pays du monde continuent à utiliser l’hydroxychloroquine en association avec l’azithromycine contre #Covid et qu’ils s’en déclarent satisfaits.

[8] Tel est le cas du #Sénégal, auquel Marianne a consacré un long reportage le 20 avril dernier.

Certains refusent de s’y intéresser. Mais le taux de mortalité du #Covid au Sénégal (71/Mhab) est 23 fois inférieur à celui de la France (1603/Mhab) !https://www.marianne.net/monde/afrique/au-senegal-un-traitement-avec-de-lhydroxychloroquine-on-ne-suit-pas-aveuglement-loms

[9] Il y a 1 an, le scandale du Lancet préfigurait la suite.

À savoir que la France est un pays :

▪️où tout débat scientifique et dépassionné sur les TRAITEMENTS de la #Covid_19 est impossible,

▪️où tous les traitements peu onéreux sont dénigrés d’emblée et de façon hystérique.

[10 et FIN]

Tout observateur impartial admet que ce refus obsessionnel des autorités 🇫🇷 et 🇪🇺 d’essayer des traitements connus et inoffensifs (HDC, AZT, Ivermectine) ne correspond ni à un réflexe normal ni au serment d’Hippocrate.

On découvrira bien un jour les raisons de ce refus.