OBSCURANTISME

Samedi 30 avril 2022

François Asselineau @UPR_Asselineau

▪️Pour un esprit scientifique, les faits ont toujours raison.

S’ils contredisent un dogme, c’est que celui-ci est faux

▪️Pour un esprit dogmatique, c’est l’inverse : le dogme a toujours raison.

Si des faits le contredisent, c’est que le dogme doit être mieux appliqué

L’esprit scientifique est né en Europe au XVIe s.

Grâce à leurs lunettes astronomiques et à leurs calculs, Copernic puis Galilée découvrirent que le Soleil ne tournait pas autour de la Terre, comme l’affirmait l’Église depuis Saint-Thomas-d’Aquin, mais que c’était l’inverse.

Reprenant les travaux de Copernic de 1543, le savant florentin Galilée confirma en 1610 que la Terre tourne autour du Soleil (héliocentrisme).

L’Église catholique déclara cette théorie hérétique en 1616, interdit Galilée d’enseignement puis le condamna en 1633 à la prison à vie.

Cette invention de l’esprit scientifique et son combat contre l’esprit dogmatique furent si importants dans l’histoire des Idées que les philosophes et l’épistémologie parlent de la "révolution copernico-galiléenne".

Aucune barrière ne doit s’opposer à la quête de la Vérité.

⚠️Avoir le courage de remettre les dogmes en cause au nom de la Vérité, y compris les dogmes religieux et les dogmes politiques, est l’un des plus grands apports du monde occidental à l’ensemble de l’humanité.

C’est un combat toujours d’actualité, et de plus en plus au XXIe s.

Car l’esprit dogmatique habite toujours les consciences, notamment en politique.

Les idéologues et les sectaires considèrent que les dogmes auxquels ils croient ne peuvent en aucun cas être remis en question.

Si des faits les contredisent, c’est que le Dogme est mal appliqué.

Au XXe siècle, les communistes avaient une réponse -toujours la même- pour justifier que les résultats des pays de la "construction du socialisme" étaient si éloignés des promesses.

Ils disaient que l’héritage du passé avait freiné les choses et réclamaient « plus de socialisme »

À notre époque, les européistes tiennent exactement le même discours dogmatique.

Confronté au désastre, criant dans tous les domaines, de la "construction européenne", les Européistes invoquent à leur tour l’héritage du passé (« Gaulois réfractaires ») et réclament « plus d’Europe »

Rechercher la vérité et la justice, quitte à réfuter les Dogmes de son époque, est toujours dangereux.

▪️Galilée fut assigné à résidence jusqu’à sa mort en 1642.

▪️le grand académicien soviétique Sakharov subit le même sort quand il commença à réfuter les dogmes de l’URSS.

▪️de nos jours, dans l’Union Européenne🇪🇺 et notamment en France🇫🇷, s’opposer au Dogme de la sacro-sainte « construction européenne » est discrètement mais impitoyablement réprimé : carrière brisée, réputation calomniée, invisibilisation médiatique délibérée, etc.

J’en sais quelque chose !

Le tweet du député européen🇪🇺 Raphaël Glucksman @rglucks1

(auquel je réagis par le présent thread) s’inscrit exactement dans la ligne obscurantiste de la pensée dogmatique :

1) il constate que les pays de l’Union Européenne🇪🇺 ont acheté 2 fois plus d’hydrocarbures à la Russie qu’en 2021 à la même époque.

2) il devrait donc, comme je l’ai fait par un tweet du 28 avril (ci-dessous), en tirer la conséquence logique que les fameuses « sanctions contre la Russie » sont complètement absurdes puisqu’elles ont l’effet contraire à celui recherché.

C’EST UN FAIT.

Glucksman ne réagit pas avec un esprit scientifique, réfléchi et rationnel, mais avec un esprit dogmatique et passionné.

⚠️Comme les communistes qui réclamaient « plus de communisme » et les Européistes qui réclament « plus d’Europe », il réclame « plus de sanctions » !

Pour conclure : ▪️R.Glucksmann a été conseiller très proche de Mikhail Saakachvili, président de la Géorgie, de 2009 à 2012.

Proche au point d’écrire ses discours, de lui servir d’intermédiaire avec Sarkozy et de promouvoir la Géorgie dans l’Union Européenne🇪🇺

- Source

▪️le président géorgien Saakachvili, qui a passé 3 ans d’études à la Georgetown University de Washington (pépinière connue de formation des cadres de la CIA), a une réputation très sulfureuse.

Proche du président Zelensky, il a la double nationalité géorgienne et ukrainienne.

L’ex-président Saakachvili, ami de Glucksmann, a laissé un souvenir épouvantable de tyrannie, assassinats, racket et corruption.

Cela cadre pour le moins fort mal avec les leçons de droits de l’Homme que nous dispense son ancien conseiller pour partir en guerre contre la Russie

⚠️Pour savoir qui est Saakachvili, laissons la parole à Irakli Okruachvili – ancien procureur général puis ministre de la Défense de Géorgie - qui a décrit ses méfaits le 25 septembre 2007, lors d’une conférence de presse en direct à la télévision ⤵️

« Des tendances fascistes et des actes commis par le pouvoir contre l’État m’ont obligé à me présenter aujourd’hui devant vous.

Le gouvernement de Saakachvili –qui a dépassé toutes les limites– a fait de l’immoralité, de l’injustice et de l’oppression, une règle de vie courante.

Les répressions quotidiennes, les destructions de maisons et d’églises, le racket, l’homicide –je le souligne, l’homicide– sont devenus le mode de vie ordinaire du pouvoir. »

Irakli Okruachvili

25 septembre 2007

SOURCES

https://t.co/8qwSMKizSj

et

https://t.co/Eco990hs5U