🚨 « LES RISQUES DE PARALYSIE DE NOTRE ARMÉE DE L’AIR SE PRÉCISENT » !

Samedi 30 avril 2022

François Asselineau @UPR_Asselineau

Le chef d’état-major de l’Armée de l’Air & de l’Espace (AAE) vient de publier sa "Vision stratégique".

Elle comporte une sévère mise en garde sur l’insuffisance de nos moyens militaires :

Le Général Mille y écrit

« Dans un monde de plus en plus incertain où se développement des menaces militaires, y compris à proximité immédiate de notre territoire ou de nos forces prépositionnées, les risques de paralysie militaire et de déclassement stratégique se précisent ».

« Au regard de l’évolution du contexte stratégique[…],les formats, notamment celui de l’aviation de chasse,sont désormais des minima. […] La montée en puissance du Rafale prévue dans l’actuelle Loi de Programmation Militaire (LPM) doit être réalisée dans LES PLUS BREFS DÉLAIS »

Or la LPM en vigueur a fixé à 129 le nombre de Rafale devant être mis en œuvre par l’AAE à l’horizon 2025. Mais avec la vente de 24 appareils appareils d’occasion [12 à Grèce et 12 à Croatie], cet objectif ne sera pas tenu. »

Les « risques d’attrition ne peuvent plus être écartés ».

La "Vision stratégique" pointe enfin les besoins de notre armée de l’air, notamment :

▪️des armes hypersoniques

« Le développement du futur missile Air Sol Nucléaire de 4e génération sera le rendez-vous à ne pas rater »

➡️Façon pudique de dire que nous sommes très en retard sur la Russie🇷🇺 et la Chine🇨🇳

▪️l’intelligence artificielle et le « big data », notamment pour le Maintien en condition opérationnelle

▪️les opérations spatiales, pour lesquelle l’AAE prévoit des « constellations » de satellites et « explorer » une capacité de « lancement réactive ».

Là aussi notre retard est criant.

▪️la capacité de supprimer les défenses sol-air adverses.

Si l’AAE n’est pas totalement démunie en la matière [vols à très basse altitude, tirs de missiles de croisière,etc], il lui manque un missile moyenne-portée anti-radar, comme l’AS-37 Martel, qu’elle n’a plus depuis 1999.

La capacité de supprimer les défenses sol-air adverses requiert une connaissance pointue des moyens adverses et de leurs modes de fonctionnement pour les neutraliser.

⚠️Un Rafale de guerre électronique pourrait être une solution mais le ministère des Armées l’a écartée début 2022

CONCLUSION

Nos dirigeants politiques, à commencer par Macron, et tant de journalistes sont irresponsables de se livrer à une surenchère guerrière contre la Russie alors que l’examen de nos forces armées et du retard accumulé révèle que notre armée est au bord de la « paralysie » !

Plutôt que d’endetter la France🇫🇷 de façon monstrueuse et inutile (600Mds€ alors que la stratégie suédoise🇸🇪 face au Covid19 ne nous aurait pas endettés),

Plutôt que dépenser des Mds€ dans l’Union Européenne🇪🇺 et le 1000 feuilles administratif,

⚠️Macron aurait dû engager une puissante remise à niveau de nos armées

Comme il ne l’a pas fait, et comme il a laissé la France🇫🇷 se faire piller par les Etats Unis🇺🇸 et l’Union Européenne🇪🇺, la moindre des choses désormais c’est d’arrêter de jouer les caïds.

🕊Lorsque l’on ne s’est pas donné les moyens d’une politique guerrière, on fait tout pour calmer le jeu et favoriser la paix.