🇺🇦UKRAINE, DICTATURE ADULÉE PAR 🇺🇸 ET 🇪🇺

Dimanche 29 mai 2022

François Asselineau @UPR_Asselineau

Zelensky a promulgué le 14 mai une loi interdisant les partis politiques d’opposition - représentant notamment les Ukrainiens russophones de l’est du pays -, au motif que ces partis seraient « anti-ukrainiens ».

[2] ⚠️Concrètement, 11 partis d’opposition ont ainsi été interdits par Zelensky, cet escroc que tous les parlementaires du monde occidental ont été invités à acclamer, au nom de ses prétendus héroïsme et valeurs démocratiques.

Liste des partis interdits⤵️

(Il y manque "Socialistes")

Parmi les 11 partis interdits, on trouve rien moins que

⚠️ le premier parti d’opposition, dénommé « Plateforme d’opposition-Pour la vie », qui a obtenu 43 sièges sur 450 aux dernières élections de législatives de 2019.

⚠️ « Nashi », qui avait obtenu 6 députés.

Les 3 partis interdits les plus importants ont obtenu ensemble environ 2,7 millions de voix, soit 18,3 % des suffrages lors des élections de 2019.

⚠️ Dans les derniers sondages avant l’invasion de la Russie, ces partis obtenaient collectivement environ 16 % à 20 % des voix.

Cette décision dictatoriale, qui prive près de 20% du peuple ukrainien de toute représentation politique, est parfaitement cohérente avec le double refus du régime de Kiev :

▪️d’appliquer les Accords de Minsk de 2014

▪️d’accorder aux provinces russophones l’autonomie prévue.

Cette interdiction de 11 partis représentant 20% des électeurs devrait à elle seule

▪️valoir à Zelensky l’opprobre des médias occidentaux

▪️interdire à l’Ukraine de prétendre vouloir adhérer à l’Union Européenne🇪🇺

⚠️Or on constate l’inverse.

Les « valeurs européennes🇪🇺 » ne sont donc qu’un mensonge.