LE TAUX D’INTÉRÊT SUR LA DETTE PUBLIQUE FRANÇAISE GRIMPE À 2,24%

Mardi 14 juin 2022

François Asselineau @UPR_Asselineau

🚨𝗔𝗟𝗘𝗥𝗧𝗘 !

Le taux sur l’obligation française🇫🇷 10 ans avait déjà bondi hier à 1,924%.

Il explose de +31,4 points de base aujourd’hui (2,238% à 15h00)

⚠️LA GRAVITÉ DE LA SITUATION EST CACHÉE PAR MACRON ET LES EUROPÉISTES

▪️À quoi est due cette flambée ?

À plusieurs facteurs dont

  • l’inflation anticipée
  • mais bien plus encore la fin progressive du rachat de dettes publiques par la BCE (le fameux "assouplissement quantitatif"), notamment des pays surendettés Italie🇮🇹 et France🇫🇷.

J’en ai parlé plusieurs fois.

▪️Pourquoi cette explosion des taux d’intérêt est-elle dramatique ?

Parce que :

1)- elle va casser net la reprise déjà très chancelante de l’économie française. Hausse du chômage, baisse du niveau de vie, faillites d’entreprises et de commerces vont hélas en découler.

2)- elle va coûter des sommes folles au budget de l’État pour refinancer ses échéances d’emprunt.

J’ai déjà cité l’alerte du Gouverneur de la Banque de France🇫🇷 : 100 points de base (1%) en plus, c’est l’équivalent du Budget de la Défense à payer en intérêts supplémentaires dans 10 ans !

Or nous n’en sommes plus à 100 points de base.

Le graphique ci-dessus montre que l’on est passé de 0,026% à 2,238% de janvier à juin, soit +221,2 points de base

⚠️Le surcoût à payer en intérêts va monter année après année jusqu’à coûter 2,21 x Budget de la Défense PAR AN en 2032.

3)- encore plus dramatique : les experts,affolés, ne voient pas de solution :

3.1.- d’une part la reprise économique a été cassée par la politique délirante des sanctions, prétendument « contre la Russie », mais qui entraînent en fait toutes les économies européennes dans le gouffre.

3.2.- d’autre part, la BCE ne peut plus faire « d’assouplissement quantitatif » car les pays du nord (Allemagne🇩🇪 Pays-Bas🇳🇱 en tête) jugent les prises de risque de la BCE déjà totalement excessifs et EXIGENT D’ARRÊTER.

⚠️Scholz et son ministre des finances s’y sont engagés devant les électeurs allemands🇩🇪.

▪️Les mêmes évolutions se passent-elles dans la zone € ?

La réponse est à la fois oui et non.

  • Oui car l’on assiste à une flambée des taux partout, y compris en Allemagne🇩🇪 et en Italie🇮🇹.
  • Non car les taux demandés par les marchés financiers diffèrent de plus en plus selon les pays.

□ Allemagne🇩🇪

Le graphique ci-dessous montre que le taux du Bund🇩🇪 10 ans a explosé comme le taux sur l’OAT🇫🇷, mais dans de moindres proportions.

14/06/22 : le taux sur la dette publique allemande🇩🇪 10 ans est 1,628%, contre 2,238% pour la France🇫🇷.

SOIT UN ÉCART ("spread") DE +61 POINTS DE BASE POUR LA FRANCE

□ En Italie🇮🇹

Le graphique ci-dessous montre que le taux de l’obligation italienne🇮🇹 à 10 ans a explosé comme le taux OAT française🇫🇷, mais dans des proportions plus graves.

14/06/22 : le taux sur la dette publique italienne🇮🇹 10 ans est 3,880%, contre 2,238% pour la France🇫🇷.

SOIT UN ÉCART ("spread") DE +164,2 POINTS DE BASE POUR l’Italie🇮🇹

▪️Quelles sont les conséquences pour € ?

On assiste à une augmentation de l’écart ("SPREAD" pour les financiers) entre les taux d’intérêt des principales économies de la zone €.

⚠️Ces évolutions sont suivies très attentivement comme un INDICATEUR D’EXPLOSION POTENTIELLE DE €.

CONCLUSION

⚠️Ces évolutions sont très mauvaises.

Elles montrent que les marchés financiers recommencent à douter très sérieusement de la viabilité de l’euro à horizon de 10 ans.

Le spread de 238 points de base entre l’Italie🇮🇹 et l’Allemagne🇩🇪 n’est pas "normal" pour 2 pays qui ont la même monnaie.

Mais ce spread devient rationnel si l’on anticipe que l’euro aura explosé avant 10 ans.

L’investisseur qui prête aujourd’hui en euros à l’Allemagne🇩🇪 ou à l’Italie🇮🇹 veut logiquement que son prêt soit mieux payé en Italie🇮🇹 qu’en Allemagne🇩🇪 s’il pense qu’il sera remboursé en lires italiennes🇮🇹 ou en deutsche mark allemandes🇩🇪 dans 10 ans