LE NEW YORK TIMES DÉCRIT L’ACTION DE LA CIA🇺🇸 ET DES FORCES ÉTRANGÈRES EN 🇺🇦

Dimanche 26 juin 2022

François Asselineau @UPR_Asselineau

[1] Malgré les déclarations de Biden selon lesquelles les États Unis🇺🇸 n’enverront pas de troupes en Ukraine🇺🇦, la CIA et des forces spéciales étrangères opèrent secrètement dans la zone de guerre.

nytimes.com/2022/06/25/us/

[2] Selon le NYT, des agents de la CIA travaillent surtout à Kiev pour fournir des renseignements à l’armée ukrainienne🇺🇦

⚠️ Avant l’invasion russe, des dizaines de forces spéciales des pays de l’OTAN travaillaient déjà sur le territoire de l’Ukraine, notamment des militaires britanniques🇬🇧 français🇫🇷 canadiens🇨🇦 et lituaniens🇱🇹.

[3] Avant le 24 février, les États Unis🇺🇸 ont rappelé environ 150 de leurs instructeurs militaires.

Mais les forces de l’OTAN sont restées sur place pour :

▪️former les forces armées ukrainiennes🇺🇦

▪️assurer la fourniture d’armes

Certaines forces ont quitté temporairement l’Ukraine avant d’y revenir.

[4] Après l’invasion russe🇷🇺, le groupe n°10 des forces spéciales de l’armée des États Unis🇺🇸, qui a formé les forces armées ukrainiennes🇺🇦 dans les régions occidentales de l’Ukraine🇺🇦, s’est déplacé en Allemagne🇩🇪, où il a créé un GROUPE DE COORDINATION DE L’AIDE MILITAIRE À l’Ukraine🇺🇦.

⚠️À présent, 20 PAYS participent à cette organisation

[5] Selon le New York Times, ce groupe de coordination a été créé sur le modèle de ceux utilisés en AFGHANISTAN et fait partie d’un réseau de cellules de coordination du renseignement gérées par le Pentagone pour fournir une assistance aux forces armées ukrainiennes.

[6] ⚠️ Sur la base militaire des États Unis🇺🇸 de Ramstein située en Allemagne, non loin de la frontière française, un groupe de l’armée de l’air et de la garde nationale des États Unis🇺🇸 appelé « Grey Wolf » forme et équipe techniquement des pilotes ukrainiens.

[7] Le New York Times précise que plusieurs commandants ukrainiens de rang inférieur ont récemment remercié les États-Unis pour les renseignements satellitaires qu’ils peuvent utiliser au combat sur des tablettes, avec une application spéciale fournie par les États-Unis et l’OTAN.

[8] Selon le New York Times, bien que le gouvernement américain ne reconnaisse jamais la présence de la CIA en Ukraine, ce fait est connu depuis longtemps, à la fois par les services secrets russes et d’autres services de renseignement du monde entier.

[9] Le NYT souligne cependant que des responsables de l’armée des États Unis🇺🇸 à la retraite pensent que la présence d’instructeurs américains en Ukraine pourrait ne pas valoir les risques énormes qui pourraient découler d’une escalade du conflit entre la Russie et les États-Unis et l’OTAN.

[10 - FIN] Ce reportage du NYT n’apporte pas de révélations pour les experts du renseignement militaire.

Mais il fournit des informations stupéfiantes au grand public qui croyait encore au narratif de l’innocente Ukraine agressée soudain sans raison par le sanguinaire ours russe.

Commentaires