⚠️#Remaniement MACRON NE TIENT AUCUN COMPTE DU VOTE DES FRANÇAIS

Lundi 4 juillet 2022

François Asselineau @UPR_Asselineau

[1] Dans une démocratie, l’échec cinglant du parti au pouvoir lors d’une élection générale le conduit

▪️soit à passer dans l’opposition

▪️soit à élargir sa majorité et à adapter sa politique.

[2] Avec Macron, NON.

Son parti LREM est passé de 308 députés en 2017 à 168 en 2022.

Sa coalition atteint péniblement 250 députés, loin des 289 nécessaires pour avoir la majorité absolue.

Mais son nouveau gouvernement n’en tient pas compte et le remaniement accouche d’une 🐁.

[3] S’il avait tenu compte du vote des Français, il se serait débarrassé

▪️de Borne elle-même, "voix de son maître" fadasse, entêtée et déplaisante, responsable ès-qualités de Premier ministre de la défaite de la majorité aux législatives, et qui bat déjà des records d’impopularité.

[4] ▪️des personnalités les plus controversées du gouvernement et/ou dont l’action ministérielle a connu des fiascos mémorables.

⚠️Les départs de Darmanin, Le Maire, Dupont-Moretti, Véran et la non-renomination de Schiappa auraient donné à une majorité d’électeurs une première satisfaction.

[5] ▪️Il en eût été de même avec Pap Ndiaye et Chrysoula Zacharopoulou, dont tout donne aujourd’hui à penser qu’ils vont constituer des boulets pour le gouvernement et qu’ils risquent essentiellement de nuire davantage à son image déjà fortement dégradée.

[6] Du côté des entrants, on remarque qu’aucun ne vient de « l’opposition » :

  • ni de LR (on avait pourtant parlé de Mme Vautrin)
  • ni de EELV (Jadot s’était pourtant démené en coulisse)
  • ni du RN
  • ni du PS et divers gauche (Montebourg avait pourtant pointé le museau)
  • ni de LFI

[7] On remarque en revanche l’entrée au gouvernement de politicien(ne)s inconnus nationalement.

Notamment :

▪️2 proches d’Édouard Philippe et de "Horizons" (Firmin Le Bodo et Béchu)

▪️une arriviste ex-LR qui est passée par tous les courants du RPR/UMP/LR avant de rallier Macron (Cayeux)

[8] ▪️Jean-Noël Barrot, fils du ministre ultra-européiste, élu du MoDem, qui vient étoffer la présence au gouvernement de la cabine téléphonique de François Bayrou, aux côtés notamment de Sarah El Haïry ou de Geneviève Darrieussecq.

[9] On note aussi l’entrée au gvt de personnalités peu marquées politiquement comme :

▪️Combe, qui travailla pour les centristes et l’UMP, mais connu depuis lors comme directeur général de la Croix-Rouge française

▪️Braun, président du syndicat SAMU-Urgences et ardent covidiste.

[10] ⚠️ Darmanin, dont le portefeuille est élargi à l’Outre-mer, s’adjoint la présence de deux très bons spécialistes de la Nouvelle-Calédonie :

▪️son ministre délégué (le préfet Carenco)

▪️sa secrétaire d’État (Backes, Pdte Province Sud).

C’est la seule bonne nouvelle de ce gouvernement.

[11-FIN] Parce qu’il n’a pas voulu -ou peut-être parce qu’il n’a pas pu- attirer des élus extérieurs à sa coalition, Macron ne tient aucun compte du résultat des élections législatives et a constitué un gouvernement minoritaire.

C’est donc un gouvernement peu légitime et fragile.