💉CHIFFRES INQUIÉTANTS DE L’ANSM

Lundi 11 juillet 2022

François Asselineau @UPR_Asselineau

Elle a recensé officiellement en France🇫🇷

▪️145 178 000 injections ARNm du 27/12/20 au 16/6/22

▪️169 557 effets indésirables

[sans doute sous-estimé]

⚠️Soit 1 effet indésirable pour 856 injections

▪️24% des effets sont « graves »

https://infodujour.fr/sante/58874-va

🚨 Le % d’effets indésirables augmente avec le nombre d’injections.

Sur la période récente [24 mai-16 juin], l’ANSM a recensé

▪️729 900 injections ARNm

▪️4 103 effets indésirables

⚠️Soit 1 effet indésirable pour 181 injections, soit 0,55% des injectés

▪️20% d’effets sont « graves »

⚠️Une majorité très nette des effets indésirables sont déclarés par des femmes.

Pour le vaccin Comirnaty ARNm Pfizer-BioNTech (le plus injecté en France avec 112 211 700 injections au 16/6/2022), les effets indésirables rapportés concernent

♀️ les femmes à 71%

♂️ les hommes à 29%

🚨 La liste des effets indésirables « graves » est très vaste

⚠️"troubles généraux et anomalies" à l’endroit de l’injection

⚠️affections de l’oreille

⚠️affections de la peau

⚠️infections

⚠️affections gastro-intestinales

⚠️affections musculosquelettiques, thoraciques, médiastinales

⚠️affections vasculaires

⚠️affections cardiaques

⚠️affections du système nerveux.

🚨Parmi les nouvelles affections figure la surdité.

Sur 191 déclarations expertisées, 115 cas graves de surdité ont été reconnus, dont

- 54 cas après 1re dose

- 48 après 2e dose

- 12 après dose de rappel

8 patients ont récupéré l’audition sans séquelles

4 ont eu des séquelles nécessitant un appareillage

⚠️ 71 n’ont toujours pas récupéré l’ouïe au moment de la déclaration
— 

L’ANSM rappelle que de nombreux effets secondaires sont déjà « sous surveillance » ⤵️

  • ⚠️ troubles menstruels
  • ⚠️ hypertension artérielle
  • ⚠️ myocardites/péricardites
  • ⚠️ zonas
  • ⚠️ troubles du rythme cardiaque
  • ⚠️ thrombopénie
  • ⚠️ hématomes spontanés
  • ⚠️ déséquilibre diabétique
  • ⚠️ pancréatite aiguë
  • ⚠️ réactivation à virus Epstein-Barr
  • ⚠️ méningoencéphalite
  • etc.

🚨CONCLUSION

Selon JM Sabatier, Directeur de recherches CNRS et docteur en Biologie Cellulaire et Microbiologie, « s’exprimant à titre personnel »,

ces données de pharmacovigilance de l’ANSM montrent

▪️qu’il existe une hausse importante des effets indésirables sur la période récente

⚠️ que cela donne fortement à penser que les injections ARNm à répétition ont un effet « délétère »

⚠️ que ces effets indésirables peuvent être associés à la toxicité potentielle directe de l’ARNm (protéine spike vaccinale, nanoparticules lipidiques ou autres adjuvants, etc.)

⚠️ que ces effets indésirables peuvent découler de l’atteinte de l’intégrité du système immunitaire (notamment l’immunité innée).

⚠️ que ces injections ARNm multiples peuvent favoriser la facilitation de l’infection par les nouveaux variants du SARS-CoV-2 (phénomènes ADE et ERD).