“VIVE LE QUÉBEC LIBRE !”

Dimanche 24 juillet 2022

François Asselineau @UPR_Asselineau

24 juillet 1967 – 24 juillet 2022

▪️IL Y A 55 ANS jour pour jour, le président de Gaulle, en voyage officiel au Canada, lançait ce cri libérateur depuis l’hôtel de ville Montréal, provoquant un électrochoc planétaire et un scandale dans le monde anglo-saxon.

Le gouvernement d’Ottawa fit savoir le lendemain que ces propos étaient inacceptables.

Charles de Gaulle répliqua en rentrant à Paris sitôt après avoir visité l’exposition internationale de Montreal, sans aller voir le gouvernement fédéral canadien anglophone qui l’avait invité.

⚠️Ces quelques mots n’étaient pas une foucade de vieillard, comme tenta de le faire croire la presse anglo-saxonne, largement relayée, hélas !, par une partie de la presse française, notamment à gauche.

🇫🇷 Ce "Vive le Québec Libre !" avait au contraire été longuement prémédité.

🇫🇷 L’Homme du 18 juin, le fondateur de la France Libre et président de la République française, avait voulu RÉPARER symboliquement L’ABANDON DES FRANÇAIS DU CANADA PAR LOUIS XV (après la défaite des Plaines d’Abraham à Québec de 1759), et par tous les régimes français ultérieurs.

Avec ce cri libérateur, de Gaulle voulut aussi donner une notoriété mondiale à la revendication indépendantiste québécoise et au sursaut du monde francophone en Amérique.

Cela força les dirigeants anglophones à transformer peu après le Canada en un pays officiellement bilingue franco🇫🇷 anglais🇬🇧

55 ans après, les dirigeants euro-atlantistes français sont hélas ! revenus à l’esprit d’abandon et à la politique de Louis XV, dont le souci principal était, non pas de défendre les intérêts de la France, mais de plaire aux cours d’Europe et notamment à Frédéric II de Prusse.

CONCLUSION

"Vive le Québec Libre !" fut incompris sur le moment, notamment par les Français déjà formatés par la presse euroatlantiste de l’époque.

Peyrefitte rapporte que Pompidou et la plupart des ministres pensèrent que « le Vieux avait perdu la boule »⤵️

🇫🇷Mais LE TEMPS A DONNÉ RAISON À DE GAULLE ET À SON GÉNIE VISIONNAIRE.

Il a montré qu’un VRAI Président de la République a le courage de dire Non aux plus grandes puissances pour défendre les intérêts de la France et des peuples qui lui font confiance.

L’EXACT CONTRAIRE DE MACRON