🧐LÂCHAGE DE ZELENSKY ?

Vendredi 5 août 2022

François Asselineau @UPR_Asselineau

Amnesty International vient de publier un rapport sensationnel qui dénonce les nombreux cas où l’armée de l’Ukraine🇺🇦 aurait violé les lois de la guerre en opérant dans des zones habitées et en occupant sciemment des bâtiments civils.

Zelensky a protesté aussitôt.

Même si Amnesty International dénonce aussi des exactions russes🇷🇺,

ce rapport prend à contrepied les médias mainstream en :

▪️validant les nombreuses dénonciations des autorités russes sur cette question (ce qui justifiait selon elles les frappes de centres commerciaux par exemple)

▪️torpillant le narratif officiel qui tente de faire croire aux peuples occidentaux que Zelensky serait un héros représentant le Camp du Bien face aux Russes bestiaux et démoniaques. La dénonciation d’Amnesty International détruit d’un coup cette vision manichéenne et raciste

🧐Mais le plus bizarre, c’est que cette déstabilisation de Zelensky vienne d’Amnesty International.

Car cette ONG, qui a eu 295 M€ de recettes en 2017, est notamment financée par :

⚠️Open Society Foundation de Soros

⚠️National Endowment for Democracy (NED, faux nez de la CIA🇺🇸)

🧐Il est en outre avéré que, même si Amnesty assure ne recevoir aucun fonds des gouvernements, elle en reçoit néanmoins

⚠️du gouvernement du Royaume Uni🇬🇧, via son bras humanitaire DFID, fondu en 2020 dans le Foreign, Commonwealth & Development Office

⚠️de la Commission de l’Union Européenne🇪🇺

🚨 Il me semble impensable qu’Amnesty ait publié un tel rapport sans avoir eu le feu vert, sinon même la commande, de ses puissants commanditaires.

Zelensky a donc du souci à se faire.

Soit c’est une mise en demeure d’obéir à un ordre essentiel.

Soit sa chute est décidée.

Commentaires

  • JD 6 août 2022 07:53

    Lu sous Donbass Insider

    "AMNESTY INTERNATIONAL ESSAIE D’ÊTRE OBJECTIVE

    De nombreuses chaînes Telegram ont écrit qu’Amnesty « est cassée », « est allée dans le camp de la Russie » et ainsi de suite… Nous parlons du rapport de l’organisation britannique de défense des droits de l’homme Amnesty International, dans lequel les forces armées ukrainiennes sont accusées d’utiliser l’nfrastructure civile comme positions militaires, mettant ainsi en danger la vie de civils. Plusieurs civils m’ont parlé personnellement de tels événements, déjà en mars. J’aimerais me réjouir qu’Amnesty International ait pris connaissance de ce phénomène, après que de très nombreux cas se soient cumulés. Mais il n’y a pas lieu de se réjouir, car Amnesty a produit des accusations montées de toutes pièces de crimes de guerre contre la Russie. Ils travaillent depuis longtemps et systématiquement contre la Russie. Ce dernier rapport n’est qu’une simple tentative d’une organisation occidentale de ressembler à un observateur objectif, de temps en temps. Mais nous savons ce qu’ils sont… Le rapport www.amnesty.org/en/latest/news/2022/08/ukraine-ukrainian-fighting-tactics-endanger-civilians"