😱« COMMENT LA FRANCE S’EST RETROUVÉE PIÉGÉE DANS UNE SPIRALE DE CHAOS ET DE DÉCLIN »

Lundi 7 novembre 2022

Par/François Asselineau @UPR_Asselineau

Lassé de voir les médias français dénigrer 365j/365 le Royaume Uni🇬🇧 et le Brexit, le grand quotidien conservateur britannique🇬🇧 Telegraph publie une analyse terrible sur la déchéance de la France.

« Qu’est devenue la France ? Autrefois le pays le plus beau, le plus brillant et le plus civilisé du monde, la France est maintenant prise dans une spirale de déclin apparemment irréversible.

Les Français le savent - une enquête de l’année dernière a révélé que 61% d’entre eux pensent que le pays est en déclin -mais ils se sentent impuissants à l’empêcher.

L’humeur est maussade, pleine de ressentiment et de colère.

La violence mijote juste sous la surface, comme lors des manifestations des gilets jaunes il y a quatre ans.

« La crise a d’innombrables causes. Au fond, cependant, se trouve le désespoir d’un peuple trompé depuis si longtemps qu’il ne croit plus rien de ce que disent ses dirigeants, même s’ils disent la vérité. L’ambiance est crépusculaire, parfois presque apocalyptique… »

« La semaine dernière, dans une interview télévisée, Macron a défendu son bilan en matière d’ordre public après le meurtre terrifiant de Lola, une Parisienne de 12 ans, mais a concédé pour la première fois une vérité qui dérange : "Si on regarde la délinquance à Paris aujourd’hui, « force est de constater qu’au moins la moitié de la délinquance est le fait de personnes étrangères, soit en situation irrégulière, soit en attente d’un titre de séjour Il y a encore un an, Macron aurait condamné avec véhémence de telles opinions de l’un de ses rivaux de droite « Qu’il le dise maintenant lui-même est un signe de son désespoir.

Car cela implique non seulement que l’État français a perdu le contrôle de ses frontières, mais qu’il n’intègre pas la part en croissance rapide de la population dont les origines se trouvent…

« dans les anciennes colonies françaises.

Paris est, après tout, un microcosme de la France.

La situation anarchique des banlieues qui entourent la capitale, équivalant presque à un terrorisme de bas niveau, se reflète dans presque toutes les autres villes.

« Graffitis, vandalisme et crasse qui défigurent les rues de Paris sont omniprésents ailleurs aussi.

Les infrastructures délabrées, les monuments hideux des "stararchitectes" d’avant-garde, reflètent l’extinction du chic parisien dans l’art, l’habillement et les manières.

« Et l’incendie qui a presque détruit la cathédrale Notre-Dame en 2019 a symbolisé l’effondrement du christianisme dans ce qui était autrefois une terre plus dévouée à Notre-Dame que toute autre.

Le déclin de la France se manifeste de plusieurs manières. […]

« L’inflation alimentaire a atteint 11,8% le mois dernier, les produits frais augmentant de près de 17% en glissement annuel.

Alors que les subventions de l’État ont maintenu l’inflation globale en-dessous de la moyenne de l’UE, cette politique de corruption des consommateurs

« ..avec leur propre argent pour masquer la réalité est insoutenable à moyen terme.

La pression fiscale en France est parmi les plus élevées du monde développé.

Le ratio impôts/PIB français, à 45,4%, est le deuxième plus élevé de l’OCDE. Le chiffre du Royaume-Uni est de 32,8%

« Autrement dit, le gouvernement français dépense près de 53 % du PIB ; le gouvernement britannique environ 10% de moins.

Le chômage des jeunes en France reste également obstinément élevé, à 15,6% contre 9% en Grande-Bretagne.

Pendant ce temps, la croissance du PIB s’élèvera à 2,5% cette année, selon les prévisions du Fonds monétaire international, tandis que l’économie britannique devrait croître de 3,6%.

« Environ 3M de résidences françaises sont vides, soit 8,2% du total, a révélé l’an dernier l’office national des statistiques. C’est en hausse depuis le tournant du millénaire, lorsque le chiffre s’élevait à 6,9%. Dans certaines communes, le taux de vacance est supérieur à 20%.

« Bien qu’ils aient créé le concept même du restaurant, les Français prennent plus un McDo pour le déjeuner que tous les autres Européens

Mais la vulgarité de McDonalds et d’autres aspects du mercantilisme américain ne sont pas les pires importations transatlantiques en France

« Comme en mai 1968, les universités sont le maillon faible. Hier comme aujourd’hui, les attitudes égoïstes et indulgentes d’une génération d’étudiants menacent de submerger leurs professeurs timorés. Les générations françaises plus âgées commencent à peine à réaliser…

« …à quel point elles ont été envoûtées par les gourous intellectuels qui ont pris le pouvoir au lendemain chaotique de 1968.

[…]

L’Église a largement perdu sa place dans la société, la bourgeoisie s’est vidée, la famille s’est désintégrée…

« et le système éducatif a abdiqué son rôle d’encouragement aux activités intellectuelles. Le déclin des écoles françaises à tous les niveaux est particulièrement désolant pour ceux qui les ont connues à leur apogée.

Les lycées et les grandes écoles étaient très compétitifs

« …et élitistes sans vergogne, mais ils avaient atteint leur objectif de placer le leadership de la France à un niveau d’excellence.

Après 1968, cependant, la pourriture s’est installée et a depuis touché toutes les parties du système.

« Macron, produit typique du système, a malheureusement présidé à une accélération de son déclin.

La France obtient de mauvais résultats au PISA, se classant bien en dessous du Royaume Uni🇬🇧 ou de l’Allemagne🇩🇪. La France a glissé du 19e au 23e rang en lecture en 2018. Le Royaume Uni🇬🇧 s’est classé 14e.

« De tels faits ne sont pas une surprise. La France n’a jamais été une pure méritocratie : ses rigueurs ont toujours été tempérées par les relations, la corruption et la classe. Mais l’appauvrissement éducatif et économique de la bourgeoisie a mis à mal des professions…

« …telles que la justice, la médecine, l’armée et les médias. La qualité des politiciens est également étonnamment faible. De même que Macron n’est pas de Gaulle, il n’y a pas non plus de journalistes du calibre du grand critique du général Raymond Aron….

« La vie publique française est un paysage lunaire de médiocrités.

La décadence intérieure s’est accompagnée d’un déclin géopolitique.

L’Allemagne sous Scholz suit sa propre voie, anéantissant les espoirs de Macron de diriger l’UE après le départ à la retraite d’Angela Merkel.

« Les nouveaux États membres méprisent les tentatives du président français de négocier la paix avec Poutine et ignorent tout simplement sa posture.

Le même sentiment d’une puissance mondiale en déclin s’applique, à plus forte raison, au domaine dans lequel la France excellait

« …autrefois : la haute culture. Le mois dernier, le prix Nobel de littérature a été décerné à Annie Ernaux, 84 ans.

Ernaux écrit de l’« autofiction », obligeant le lecteur à se soumettre aux anecdotes immersives de son quotidien…

« Une telle expérience indirecte de la mondanité fascine un lectorat croissant, mais ce n’est pas l’étoffe dont est faite la grande littérature d’une nation sûre d’elle-même. Au contraire, les œuvres d’Ernaux sont saturées du solipsisme et du nihilisme d’une nation en déclin…

« Un écrivain français plus subtil qu’Ernaux, Michel Houellebecq, a publié un roman beaucoup plus prophétique plus tôt cette année. Anéantir se déroule en 2027, alors que Macron quitte ses fonctions.

Sa vision de la France est sombre : frappée par la pauvreté et le chômage…

« …c’est une société qui vieillit rapidement. Le pessimisme du plus grand écrivain du pays en dit long sur une nation en proie à la politique du désespoir culturel.

Le dernier testament de Houellebecq est son élégie d’adieu pour une France…

« ..qui a perdu sa raison d’être. Sous Macron, les Français ont inversé le Cogito de Descartes, ergo sum. Maintenant, il devrait se lire : « Je ne pense plus, donc je ne suis plus ». == FIN DES EXTRAITS ==

CONCLUSION

La description de la France par le plus grand journal britannique est d’une sévérité exceptionnelle très largement justifiée.

Je regrette néanmoins que le journaliste soit passé complètement à côté du problème essentiel, qui est la cause première de ce déclin.

Si la France est entrée dans une affreuse déchéance, ce n’est pas principalement à cause de l’État centralisateur (qui l’est de moins en moins !), ou d’un excès de bureaucratie, comme le journaliste le dit sans trop sembler le croire.

Non.

Si la France est peut-être au bord de mourir, c’est d’abord et avant tout parce que les politiciens euro-atlantistes lui ont enlevé ce qui faisait justement sa "raison d’être" : son indépendance farouche et sa singularité par rapport au monde anglo-saxon et à l’Allemagne.

La France se meurt parce qu’elle est prisonnière d’une idéologie et d’un carcan imposé par l’étranger.

🚨 Et le déclin va continuer, de façon inexorable, tant que la France ne se libérera pas du joug mortel de l’Union européenne, de l’euro et de l’OTAN.