💉 DÉCOUVERTE INQUIÉTANTE

Mardi 15 juin 2021

François Asselineau ✔ @UPR_Asselineau

[1] La première autopsie d’un mort ayant reçu la #vaccination #Pfizer révèle que les protéines « Spike » du SRAS-CoV2 étaient présentes dans presque tous les organes du patient.

(Source : International Journal of infectious Diseases)

https://www.eutimes.net/2021/06/first-autopsy-of-covid-vaccinated-patient-finds-every-organ-of-body-infested-with-spike-proteins/

L’autopsie a révélé que

▪️le vaccin ARNm #COVID19 a bien déclenché une réponse immunitaire dans le corps

▪️mais qu’il n’a pas semblé arrêter la propagation du virus, et donc la propagation des protéines virales Spike nocives, dans tout le corps.

Source

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8051011/

[3] Cette information reste bien sûr à confirmer par d’autres autopsies.

🚨 Mais si elle se confirmait, ce serait une preuve scientifique inquiétante que les vaccins ARNm COVID19 :

▪️ont des effets encore inconnus

▪️peuvent peut-être même accélérer la propagation de la #COVID19

[4 - FIN] Cette nouvelle information confirme la justesse de la position de l’UPR :

▪️nous manquons de recul pour juger de tous les effets des vaccins ARNm, qui ne sont d’ailleurs encore qu’en phase d’essai

▪️il faut autoriser le recours aux traitements HCQ AZT IVERMECTINE