🔎L’ESCROQUERIE

Lundi 12 juillet 2021

François Asselineau ✔ @UPR_Asselineau

Le 12 juillet 2016, Macron prononçait son 1er grand discours de campagne.

En le relisant 5 ans après, il saute aux yeux que ce discours-fleuve n’était qu’une escroquerie jouant sur l’émotionnel, dénuée de toute analyse et de tout contenu.

https://en-marche.fr/articles/discours/macron-meeting-mutualite-discours

Extraits de ce discours de lancement de campagne de Macron du 12/07/2016

« Nous ne sommes candidat qu’à une chose, c’est faire un programme, c’est porter une vision, c’est juste changer le pays. C’est un porte-à-porte pour comprendre, pour entendre, pour associer et pour faire. »

« Et puis ensuite, nous continuerons à aller dans le pays, et j’irai avec vous à la sortie de l’été, nous irons au cœur du pays dans les endroits les plus faciles et les moins faciles, les acquis et les non acquis, pour là aussi entendre, expliquer… »

« …forger ce diagnostic du pays et cette vision que nous portons. Puis, ensemble, sur les sujets fondamentaux, nous construirons notre plan de transformation. Je ne vous parle pas d’un programme, il y en a trop eu. »

Etc.

En bref, CE DISCOURS NE CONTENAIT RIEN QUE DES MOTS CREUX.