🚨L’ERREUR STRATÉGIQUE DE MACRON

Samedi 31 juillet 2021

François Asselineau ✔ @UPR_Asselineau

Il pensait que la hausse des vaccinations, la division des Français qu’il entretient de façon abjecte, et l’arrivée du mois d’août, conduiraient la contestation à s’essouffler.

Pour le 3e samedi consécutif, elle progresse !

http://portail.bouyguestelecom.fr/actu/EN-DIRECT-Plus-de-200-000-manifestants-la-mobilisation-anti-pass-sanitaire-prend-de-l-ampleur-1273177/

La mobilisation prend de l’ampleur, ce qui est du jamais-vu un 31 juillet. Si Darmanin annonce 204 000 manifestants, c’est que l’on est autour de 1 à 1,2 million.

⚠️Le nombre de citoyens dans la rue est désormais du même ordre de grandeur que ceux qui ont voté LREM aux régionales

Ce que ne comprennent ni Macron ni la petite cour qui l’entoure, c’est qu’il se heurte maintenant à un mur en granit.

Ce mur, c’est que 20 millions de Français n’accepteront JAMAIS de se laisser inoculer, ni à eux-mêmes ni à leurs enfants, un vaccin ARNm sous AMM conditionnelle.

Aucune menace, aucune loi, aucun cadeau, aucune promesse, aucune répression, ne pourra faire changer d’avis ces 20 millions de concitoyens pour le moment.

A fortiori lorsque ces promesses émanent d’un Macron que plus personne ne croit, puisqu’il dit tout et son contraire sur tout

🚨 Une tragédie est en train de se nouer

⚠️Le Conseil Constitutionnel a la possibilité de l’arrêter, en INVALIDANT PUREMENT et SIMPLEMENT le projet de #PassSanitaire dans sa décision du 5 août.

Ce projet absurde, injuste et liberticide, est rejeté par la plupart des pays du monde

⛔ Mais si d’aventure le Conseil Constitutionnel (présidé par Laurent Fabius, dont le fils conseille le gouvernement) avalisait la loi et le #PassSanitaire, tout porte à croire que LA SITUATION POURRAIT DÉGÉNÉRER, et cela même si le Conseil invalidait quelques articles de la loi.